Quelles sont les alternatives à Tor pour naviguer sur le Darknet ?

Contrairement à l’internet classique, le surf sur le Darknet ne peut se faire via les moteurs de recherche habituels comme Yahoo, Bing ou Google. Cette partie du web n’est pas non plus accessible avec les navigateurs traditionnels tels que Firefox, Opéra ou Chrome. Il s’agit en effet d’une collection de sites internet non indexés par ces divers outils courants. Il désigne un réseau non centralisé et vous pouvez ainsi y naviguer de manière anonyme. Et c’est justement pour cette raison que cette face cachée du web regorge de contenus illégaux, dont des stupéfiants, des armes, des photos ou des vidéos pédophiles et bien d’autres.

Mais si elle n’est accessible ni avec les moteurs de recherche ni avec les navigateurs classiques, comment faire alors pour la visiter ? Pour y arriver, il n’y a rien de compliquer. Vous devez tout simplement vous servir de certains utilitaires exclusivement dédiés à cet effet. Tor Browser se révèle donc le plus utilisé au monde pour consulter ce coin sombre de la toile. Il s’agit d’une version modifiée de Firefox.

Pour l’employer, vous n’avez qu’à le télécharger et à l’installer sur votre ordinateur. Mais si Tor Browser demeure le plus connu pour naviguer sur le Darknet, existe-t-il quand même d’autres alternatives pour ce faire ?

Tor Browser est compromis et est en train de laisser la place à d’autres alternatives ?

Malgré que Tor Browser demeure le numéro un mondial en tant qu’outil pour naviguer sur le Darknet jusqu’à maintenant, il serait en train d’être compromis. Selon les sources, il vient en effet de faire face récemment à des problèmes de sécurité qui ont vivement déçu ses usagers. De ce fait, ces derniers n’ont pas manqué de se mettre à la recherche de nouvelles alternatives pouvant le remplacer. Et leur quête n’a pas du tout été vaine, car il existe bel et bien d’autres utilitaires pouvant être employés pour naviguer sur le Darknet.

Parmi eux, on a avant tout Tails. Il s’agit d’un système d’exploitation en temps réel basé sur Linux, mais qui fonctionne quand même sur n’importe quel ordinateur. Pour le démarrer, il vous faut juste un périphérique amovible tel une clé USB, une carte SD ou encore un DVD. Vous devez l’utiliser en complément avec Tor où il se chargera de vous offrir une sécurité supplémentaire qui saura remédier avec efficacité les problèmes de celui-ci. En bénéficiant d’un atout pareil, Tails reste sans aucun doute le meilleur supplément de Tor.

D’autres alternatives pouvant désavantager encore plus Tor

Outre Tails, Tor a d’autres concurrents de taille qu’il se doit réellement de craindre. Parmi les plus connus d’entre eux, il y a I2P, une alternative complète de Tor. Il a la faculté de vous protéger contre la surveillance et le suivi de FAI ou d’autres tiers de ce genre en agissant tel un réseau de recouvrement anonyme. Derrière I2P, il y a aussi Freenet qui fonctionne de la même façon. Comme son analogue, il peut remplacer définitivement Tor. Il vous permet donc de partager des fichiers de façon anonyme, de chatter et bien d’autres. Subgraph OS désigne de même un bon outil pour naviguer en toute sérénité sur le Darknet.

Cet utilitaire ressemble plutôt à Tails et requiert de ce fait l’utilisation de Tor. Mais comme celui-ci, il met plus au point la sécurité et surtout la facilité d’utilisation. Il se révèle même très difficile, voire impossible à attaquer. Pareillement similaire à Tor, Freepto est un système d’exploitation basé sur Linux utilisable sur n’importe quel ordinateur. Il se charge de crypter automatiquement toutes les données enregistrées. iPredia OS agit également de la même manière. Il en est de même pour JonDo en live DVD. D’autres logiciels plus ou moins intéressants existent aussi sur internet, mais c’est à vous de choisir celui qui répond le mieux à vos attentes.