Les ballons Internet de Google sont déployés au Pérou

Dimanche 26 mai, un violent tremblement de terre d’une magnitude de 8 a frappé le nord du Pérou. La catastrophe avait fait une dizaine de blessés et un mort. À cela s’ajoutent les terribles dégâts qu’ont subis les infrastructures locales. Pour éviter que la région ne soit coupée du monde, Google a lancé des ballons Loon dans les zones sinistrées, deux jours seulement après la catastrophe.

Des ballons qui apportent une connexion WiFi

Lancé en 2016 par Alphabet, la maison-mère de Google, le projet Loon consiste à déployer des ballons pour fournir une connexion LTE aux sinistrées. Le projet a déjà fait ses preuves à de nombreuses occasions. En 2017, les ballons ont en effet déjà été envoyés à Porto Rico suite au passage de l’ouragan Maria.

Les ballons Internet de Google sont déployés au Pérou

Les ballons fonctionnent à l’aide de l’énergie solaire et fournissent une connexion WiFi aux régions coupées du monde par un sinistre. Pour ce qui est du Pérou, l’intervention a pu être très rapide, car le projet Loon s’est déjà implanté dans le pays. Alphabet était en conversation avec Telefónica afin d’établir un contrat commercial concernant l’usage de ces ballons.

Un projet complexe, mais vraiment efficace

Le président du projet Loon Alastair Westgarth a profité de l’occasion pour attirer l’attention des autorités concernant l’implantation des infrastructures Loon dans leurs contrées. « Avant de pouvoir commencer à fournir des services, nous devons installer une infrastructure au sol, nous intégrer au réseau d’un opérateur de réseau mobile, sécuriser les approbations réglementaires et de survol, et bien sûr lancer des ballons et les diriger vers l’emplacement souhaité. » Cette déclaration témoigne de la complexité du projet, mais également de son efficacité. L’intervention des ballons sur les zones péruviennes s’est en effet avérée efficace.

Que sait-on du Project Loon ?

Cet ambitieux projet a pour but d’agrandir l’accès à Internet dans les zones les plus reculées de la Terre. Dans certains cas, le projet Loon ressemble au projet Starlink de Space X qui vise à mettre en place une couverture web haut débit grâce à des satellites en orbite basse.

Pour ce qui est de Loon, il suffit de quelques ballons de quinze mètres de diamètre pour apporter la connexion internet dans un endroit. D’après Alastair Westgarth, ce type d’intervention apporte des améliorations : « au fur et à mesure que Loon évolue, nous comprenons mieux comment nous pouvons réagir aux scénarios de catastrophe ».

Laisser un commentaire