Internet de l’espace : les mini-satellites de SpaceX ont été lancés avec succès

Après plusieurs mois de négociation auprès de la Federal Communications Commission (FCC), SpaceX a enfin obtenu l’autorisation d’exécuter son projet « Starlink ». Jeudi 23 mai, la compagnie spatiale a lancé 60 premiers mini-satellites dans le but de proposer une connexion internet depuis l’espace.

Internet de l’espace : les mini-satellites de SpaceX ont été lancés avec succès

Tout s’est bien passé

Le décollage s’est déroulé avec perfection et sans incident. Depuis la Californie, une soixantaine de mini-satellites ont été lancés en orbite autour de la planète Terre. C’est à environ 450 km d’altitude que le deuxième étage de la fusée a pu relâcher les satellites. Chacune d’entre elles pèse environ 227 kg.

SpaceX va encore lancer 4 000 satellites

Pour mettre en œuvre le projet Starlink, SpaceX projette de mettre place une constellation de 10 000 satellites de télécommunications dans l’espace. Il a été annoncé que le système ne sera opérationnel qu’avec au moins 800 satellites. Il faudra encore une douzaine de lancements.

Après l’accord de la FCC le 26 avril 2019, les deux sociétés se sont mises d’accord pour que SpaceX lance environ 4 425 satellites Starlink à environ 1 110 et 1 325 km au-dessus de la Terre. L’ensemble permettra à la compagnie spatiale de proposer une couverture internet dans tous les pays du globe terrestre sans exception.

Le projet a été validé par la FCC, mais…

SpaceX a apporté quelques changements de dernière minute à son projet : il a notamment soumis une demande auprès de la FCC pour lancer 1 584 de ses satellites sur des orbites différentes. L’entreprise a également demandé à ce que les engins soient lancés à 550 km au-dessus de la Terre au lieu de 1 150 km comme prévu.

Si les modifications ont été approuvées par la FCC, le projet ne fait pas l’unanimité auprès des concurrents. Les autres sociétés de réseaux internet comme One Web n’approuvent en effet pas cette décision. Ils craignent en effet que les satellites de SpaceX risquent d’interférer avec les leurs. Certains organismes appréhendent également les risques de collision. La FCC a cependant assuré que « la modification proposée par SpaceX ne présente pas de problème d’interférence important et est dans l’intérêt du public. »

Laisser un commentaire