L’Estonie va-t-elle remplacer ses Juges par l’intelligence artificielle ?

  • L’Estonie envisage de remplacer les juges par une intelligence artificielle.
  • Le projet en est encore à ses débuts, avec pour objectif d'être opérationnel d'ici la fin de l’année.
  • L'intelligence artificielle ne sera utilisée que pour juger des délits mineurs et soulager la charge de travail des juges.
  • Le "robot-juge" se basera sur l'analyse des textes légaux pour prendre des décisions après avoir examiné les informations fournies par les parties en conflit.

En Estonie, l’ intelligence artificielle (IA) est peut-être sur le point débarquer dans le système judiciaire et enfiler le costume de Juge. Le gouvernement serait en effet en train de développer une sorte de « robot-juge » qui sera en mesure de prendre des décisions de justice.

Encore au stade de projet

L’Estonie va-t-elle remplacer ses Juges par l’intelligence artificielle ?

  • L’intelligence artificielle expliquée – Des concepts de base aux applications avancées de l’IA
  • L’intelligence artificielle pour les Nuls, Nouvelle édition: Découvrir les bases de l’intelligence artificielle, Appréhender les enjeux de cette révolution technologique, connaître les limites de l’IA

Cette nouvelle quelque peu insolite a été rapportée par le magazine américain Wired. Ce dernier a révélé que le développement de cette IA juge a été confié à Ott Velsberg, un jeune analyste de 28 ans. Le projet n’en est encore qu’à ses tout débuts, mais le gouvernement espère tout de même que l’intelligence artificielle sera opérationnelle d’ici la fin de l’année.

Uniquement pour les litiges mineurs

Que les juristes estoniens se rassurent, le gouvernement n’a pas l’intention de les remplacer par des machines. L’ intelligence artificielle n’interviendra en effet que pour juger les délits mineurs dont l’issue ne dépasse pas les 7 000 euros. Cela permettra de réduire la charge de travail des juges et des greffiers, de manière à ce qu’ils puissent se concentrer davantage sur les affaires plus graves et plus complexes, et qu’il n’y ait donc plus de retard.

Comment fonctionnera ce « robot-juge » ?

Wired rapporte que l’intelligence artificielle se basera sur l’analyse des textes légaux. Le gouvernement a annoncé la mise en place d’une plateforme spécialement dédiée où les deux parties en conflit noteront leurs informations personnelles, ainsi que les allégations ou encore les preuves concernant l’affaire. L’IA analysera ensuite soigneusement toutes ces données, avant de prendre une décision et rendre son verdict.

  • Intelligences artificielles : de la théorie à la pratique: Modèles, applications et enjeux des IA
  • INTELLIGENCE ARTIFICIELLE 3 en 1: Comprendre, maîtriser et utiliser cette nouvelle technologie intelligente. Découvrez comment machine learning , deep … artificielle changent le monde.
S’abonner
Notifier de
guest
Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments