Apple n’a pas encore trouvé de modems 5G pour ses futurs iPhones

Adieu le réseau 4G, place à la 5G ! Alors que les géants Huawei et Samsung ont déjà lancé leurs premiers Smartphones 5G, Apple semble un peu à la bourre avec ses iPhones qui sont encore 4G. Ce retard s’explique par le fait que la firme à la pomme n’a pas encore trouvé de fournisseur en modems 5G pour sa nouvelle génération de Smartphones premium.

Apple essuie le refus de Samsung

Apple porte beaucoup d’intérêt aux modems 5G Exynos 5100 de Samsung. D’après les informations rapportées par le site PhoneArena, la firme de Cupertino aurait même approché son grand rival pour lui proposer de devenir son fournisseur de modems 5G quitte à devoir payer cher pour chaque dispositif acheté. Mais voilà, il a été révélé que Samsung a malheureusement refusé la proposition pourtant intéressante de l’entreprise de Tom Cook.

Samsung explique sa décision

Contrairement à ce que beaucoup pourraient penser, la décision de Samsung n’a absolument rien à voir avec le fait que lui et Apple sont en compétition féroce sur le marché des Smartphones haut de gamme. Rappelons en effet que les écrans OLED qui équipent les iPhones sont fournis de « bonne foi » par Samsung, et ce, depuis déjà plusieurs années.

Apple n’a pas encore trouvé de modems 5G pour ses futurs iPhones

Pour ce qui est de ses modems 5G, la raison pour laquelle Samsung refuse d’approvisionner Apple est assez simple. Le géant coréen a en effet expliqué qu’il ne pense pas être en mesure de produire assez de modems Exynos 5100 pour pouvoir à la fois équiper ses Smartphones et ceux de son concurrent. S’il se force quand même à le faire, la qualité risquerait de ne pas être au rendez-vous, ce qui va immanquablement nuire à sa réputation et celle d’Apple.

Vers qui d’autre Apple pourrait se tourner ?

On peut dire qu’Apple se retrouve dans l’impasse, car les fournisseurs de modems 5G ne courent pas encore les rues. A cela s’ajoute le fait qu’Apple ne peut ou ne veut pas faire appel aux fournisseurs potentiels, autres que Samsung.

Pour commencer, la firme à la pomme ne souhaite pas faire appel à Intel, car elle estime que les services de l’entreprise ont particulièrement baissé en qualité et fiabilité ces dernières années. Apple ne peut également plus compter sur Qualcomm, contre qui elle est en guerre devant la justice depuis plusieurs années. Enfin, un rapprochement avec Huawei est tout simplement inenvisageable depuis que le géant chinois est accusé de cyber espionnage pour le compte du gouvernement chinois par les Etats-Unis.

Apple semble ainsi à court d’option pour le moment. Il lui faudra cependant trouver la solution au plus vite, si elle ne veut pas se faire distancer, voire même dépasser par les marques concurrentes, en particulier par les géants chinois Huawei et Xiaomi.

Laisser un commentaire